Le poste frontalier entre l’Algérie et la Mauritanie permettra de renforcer les échanges commerciaux et les relations arabo-africaines

Le poste frontalier entre l'Algérie et la Mauritanie permettra de renforcer les échanges commerciaux et les relations arabo-africaines APS – Le Président du Groupe d’amitié parlementaire algèro-mauritanien et président du parti mauritanien El Islah, Mohamed Talebne a affirmé que l’ouverture du poste frontalier entre l’Algérie et la Mauritanie permettra de renforcer les échanges commerciaux entre les deux pays et de consolider les relations arabo-africaines.

L’ouverture du poste frontalier répond aux besoins des deux pays sur les plans géographique, économique, social et sécuritaire, a indiqué M. Talebne dans une déclaration vendredi à l’APS.

Ce projet avait été approuvé par la Grande commission mixte algèro-mauritanienne lors de sa dernière réunion en décembre dernier à Alger, a rappelé le responsable, soulignant que poste frontalier permettra aussi de de contrôler les frontières entre les deux pays et de renforcer leur sécurité ».

Cet accès entre la Mauritanie et l’Algérie constituera par ailleurs « un pont entre les pays arabes et africains ».

La commission technique mixte chargée d’identifier les mécanismes et moyens techniques et matériels pour la création d’un poste frontalier entre les deux pays a choisi, la semaine dernière, un site situé à 75 KM de la ville de Tindouf. Il constituera le point de rencontre des frontières algéro auritaniennes, en attendant l’ouverture officielle du point de passage.

La décision de création d’un poste frontalier entre les deux pays intervient en application des recommandations de la 18e session de la Grande commission mixte algèro-mauritanienne tenue en décembre dernier à Alger visant à faciliter le déplacement des personnes et des marchandises et à intensifier l’échange commercial, ce qui permettra aux deux pays de réaliser des projets dans les domaines des Technologies de l’information et de la communication (TIC), du commerce, de l’agriculture et de la pêche.